vendredi 2 décembre 2016

Rôti (ou épaule) de porc lentement cuit à la danoise



Voici un de ces bons plats hivernaux qu’on peut préparer le week-end sans trop se dépenser, pour le réchauffer le soir en semaine au retour de son travail. J’ai pensé récemment à lui, pendant que nous discutions avec ma fille (qui n’a ni le temps de cuisiner, ni une maman dans un rayon de mille kilomètres pour lui préparer de bons petits plats de temps en temps). 

Il est facile à faire, car il n’a besoin d’aucun ingrédient spécifique, à part ceux qu’on a dans son placard et son frigo en cette saison, et ne demande pas de sacrifier tout son temps libre à rester seul avec ses casseroles à hachez, remuer et surveiller la cuisson pendant des heures. La seule contrainte liée à son exécution, c’est de trouver le temps nécessaire à la cuisson lente – mais c’est elle qui rend la viande aussi aromatisée et fondante à l’intérieur, pour un croustillant extérieur. Il est également préférable d’utiliser une cocotte en fonte, bien que ce ne soit pas obligatoire – je me suis servie d’une cocotte ordinaire qui passe au four, avec son couvercle. A défaut, on peut utiliser un plat allant au four qu’on recouvrira de plusieurs couches de papier aluminium. Aussi, je dois noter que j’ai doublé la quantité des épices.

A l’origine, c’est un mets danois de fête (un peu différent de ce qu’on sert à Noma …). Je l’ai trouvé dans le magazine Gourmet, parmi une bonne dizaine de recettes de viande lentement cuite des quatre coins du monde (j’y reviendrai J). Habituellement, on l’accompagne de pommes de terre caramélisées. 


Pommes de terre caramélisées 

C’est une préparation un peu spéciale, réservée elle aussi aux fêtes, mais une fois qu’on a laissé tomber ses préjugés, on trouve qu’elle est plutôt agréable et qu’elle se marie bien avec ce plat venu du froid. (Au cas où la recette vous intéresse, dites-le moi !)

P.S. La recette des pommes de terre caramélisées est maintenant en ligne (lien ici



Rôti de porc lentement cuit à la danoise

* Temps de préparation : 30 min
* Temps de cuisson 3,5 - 4 heures
* Pour 6 pers.

Ingrédients :

1 rôti (ou épaule) entier de porc d’environ 1,6 kg
2 cuillères à café de sel
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
2 carottes, coupées en morceaux de 5 cm
2 côtes de céleri, en morceaux de 5 cm
1 oignon, coupé en 4
2 feuilles de laurier
1 cuillère à café de poivre noir
1 cuillère à café de baies de genièvre
1 cuillère à café de graines de moutarde jaune (ou de moutarde jaune et noire)
1 cuillère à café de graines de coriandre
1 cuillère à café de cumin
2 cuillères à soupe d'huile végétale

Préparation

Sortez la viande du réfrigérateur 1 heure à l’avance.
Epongez le morceau de porc avec du papier essuie-tout et saupoudre-le de sel. Chauffez l'huile d'olive dans la cocotte à feu modérément élevé, puis faites brunir la viande sur tous les côtés, pour environ 10 minutes au total. Transférez dans un plat et gardez au chaud.
Préchauffez le four à 170°C.
Mettez les carottes, le céleri et l'oignon dans la cocotte et faites cuire, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce qu'ils soient dorés (environ 10 minutes). Retournez le porc dans la cocotte, ajoutez les épices et 3 verres d’eau et porter à ébullition. Couvrez la cocotte avec le couvercle, puis enfournez pour 2 1/2 à 3 heures, en tournant la viande une fois. A la fin de la cuisson, le morceau de viande doit être tendre au centre lorsqu’il est percé avec un couteau.

Transférez le porc sur une planche à découper et gardez au chaud, recouvert de papier d'aluminium, pendant au moins 10 minutes. Passez le liquide issu de la cuisson à travers un tamis dans un bol, dégraissez et gardez au chaud.
Coupez la viande en tranches épaisses. Vous pouvez ensuite faire dorer ces morceaux dans une poêle avec l’huile (ou le faire quand vous voulez réchauffer le plat le lendemain). Servez avec le liquide obtenu de la cuisson.

Ce plat est habituellement accompagné de pommes de terre caramélisées.

8 commentaires:

  1. Tout à fait hivernal, un bon plat bien épicé qui fait envie

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir
    Je vais m'empresser de faire ta recette. Je pensais que les cuisson lente se faisait à une température plus basse???
    Quant aux pomme de terre,aurais-tu la gentillesse de nous donner la recette,car j'apprécie le sucré-salé. Merci pour le retour,et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Dans le sens stricte du terme, peut-être, mais j'ai utilisé l'expréssion "cuisson lente" dans le sens large. Si je ne me trompe pas, on peut parler de cuisson lente quand elle s'effectue au dessous de 180°C, et de cuisson à basse température quand elle s'effectue au dessous de 130°C.

      J'essayerai de publier la recette des pommes de terre caramélisées bientôt, ça me fait plaisir d'apprendre que quelqu'un peut être intéressé !

      Supprimer
  3. Il a l'air bien bon ce rôti avec tous ces parfums. Pour ma part, je ne vais pas au delà de 150° pour le rôti de porc que j'aime très confit. Mois aussi, je suis très intéressée par les pommes de terre caramélisées, of course !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'essaye de cuire la viande à 130°C autant que c'est possible, sinon, de ne pas dépasser 175°C. Pour cette recette, la température exigée était de 375°F (ça corréspond à environ 191°C).

      Et je suis en train de traduire la recette des pommes de terre caramélisées !

      Supprimer
  4. La viande doit être quasi confite, j'imagine... bonne soirée

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...