vendredi 7 avril 2017

Baklava bulgare aux noix



Malgré le fait que le baklava soit connu essentiellement comme une pâtisserie répandue dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, il est aussi un dessert traditionnel dans les pays des Balkans. 

On ne peut pas affirmer que le baklava a des origines perses, byzantines ou turcs, mais on suppose qu’il est arrivé dans les pays d’Europe de l’Est avec la présence ottomane. Traditionnellement, le baklava bulgare (ou « la baklava », puisque le mot bulgare  - баклава - est au féminin) est toujours préparé avec des noix, a une forme triangulaire et une taille assez impressionnante, ne contient pas du miel mais uniquement avec du sirop de sucre, et n’est jamais aromatisé avec des épices ou avec de l’eau de rose (bien que la Bulgarie produit la meilleure huile de rose au monde et par conséquent, de l’eau de rose d’excellente qualité – mais dans ce pays, l’eau de rose est utilisée uniquement en cosmétique et en parapharmacie, et jamais en cuisine).

J’ai profité de la venue de ma mère pour apprendre à faire le baklava, car c’est l’un des rares desserts que j’appréciais au cours de mon enfance. Pourtant, je ne me souviens pas d’avoir réussi à manger une part entière à aucun moment de ma vie … C’est pour cela que j’ai fait un baklava de taille plutôt modeste et je la divisée en parties qui semblent toutes petites par rapport à une part de baklava bulgare – qui est trois fois plus grande, au moins (!). En réalité, les dimensions d’une de ces « petites » parts correspondent à la taille d’un dessert normal … avec tout ce sucre qu’elles contiennent.

J’ai toujours pensé que le baklava est extrêmement compliqué à réaliser : à part ma mère, je n’ai jamais vu personne la faire à la maison. En réalité, je n’ai remarqué aucune difficulté, excepté le fait que je n’ai pas réussi le sirop du premier coup. Cherchant, comme toujours, à alléger mes desserts, j’ai préparé le sirop avec très peu de sucre. Ainsi, il a mis beaucoup trop du temps avant de s’épaissir, ne donnant qu’une faible quantité qui n’a pas suffi pour imbiber le dessert. Il n’y avait rien à faire : bien que la quantité de sucre demandée me semblât monstrueuse, j’ai dû me rendre à l’évidence qu’on ne peut pas demander à un baklava d’être léger ... Mais avec le baklava, on peut toujours se rattraper, en rajoutant du sirop nouvellement préparé (ce que j’ai été obligée de faire … mais au moins, j’ai utilisé du sucre non-raffine). Il faut seulement suivre la règle selon laquelle on doit toujours imbiber une pâtisserie chaude de sirop froid, et une pâtisserie froide, de sirop chaud.




Baklava bulgare aux noix

Ingrédients (pour 24 « petites » parts) :

150 g de pâte filo (6 feuilles)
60 g de beurre fondu
100 g de noix concassées
160 g de sucre (j’ai utilisé du sucre non-raffiné)
200 ml d'eau
1 c. s. de jus de citron

Placez la grille en bas du four. Préchauffer le four à 180°C.
Beurrez un petit moule rectangulaire ou carré.
Découpez les feuilles de pâte filo aux dimensions de votre moule. Etalez une première feuille au fond du moule (pendant que vous travaillez, gardez les autres feuilles roulées ensemble dans leur enveloppe d’origine ou dans un torchon humide, sinon elles se dessèchent vite et deviennent cassantes). A l’aide d’un pinceau, badigeonnez la feuille de beurre fondu. Posez dessus une deuxième feuille, badigeonnez-la de beurre fondu et continuez ainsi jusqu’à ce que vous ayez superposé la moitié des feuilles. Étalez dessus les noix concassées ou moulues (personnellement, je préfère sentir les morceaux de noix, mais les noix en poudre tiennent mieux dans ce dessert). Superposez ensuite le reste des feuilles de pâte filo, en les badigeonnant de beurre fondu comme précédemment.
Avec un couteau, entaillez l’ensemble des feuilles sur toute la profondeur pour former des carrés, puis divisez chaque carré en deux triangles. Versez un peu de beurre fondu dans les entailles.

Enfournez pour environ 30 minutes, jusqu'à ce que le baklava soit bien doré.  Laissez refroidir au moins une demi-heure.
Pendant ce temps, faites bouillir ensemble l'eau et le sucre pendant quelques minutes afin d’obtenir un sirop léger. Otez du feu et ajoutez le jus de citron.
Versez le sirop chaud en filet sur la surface du gâteau. Enveloppez d’une feuille étirable et laissez le baklava s'imbiber du sirop à température ambiante pendant 24 heures.



4 commentaires:

  1. Magnifique ! Je n'ai jamais réalisé de baklava ni utilisé de pâte filo ! Sans doute parce que très jeune, j'ai pris l'habitude d'avoir recours aux feuilles de brick, je n'en sais rien et pourtant je suis dingue des baklavas, il faut que je m'y mette ! Tout à fait d'accord pour le sirop, il faut ce qu'il faut ! Il est beau ton baklava.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Isabelle ! Auparavant, je ne trouvais pas de feuilles de filo dans le commerce et j'ai essayé de les substituer aux feuilles de brick, mais le rendu est complètement différent ... Si on fait les feuilles de pâte soi-même, on arrive à obtenir le croustillant recherché, mais c'est un gros travail ... et on ne peut jamais avoir la transparence et l'uniformité des feuilles du commerce, tellement faciles à utiliser, en plus !

      Supprimer
  2. Il est superbe! et je dis OUI OUI et OUI à ce divin baklava dont je suis une fan absolue... bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci, Muriel ! Je suis ravie !
      Bonne journée à vous, aussi

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...