vendredi 20 septembre 2013

Pickles de courgettes aigres-douces (comme les cornichons à la polonaise)




En réalité, c’est la recette des cornichons aigres-doux de ma mère dont je raffolais quand j’étais enfant (autant que les moments que nous passions ensemble à les préparer, à peu près à cette période de l’année). Je n’avais pas goûté ce type de cornichons pendant longtemps, et puis un jour la mère de la meilleure amie de ma fille m’a envoyé un bocal des « cornichons à la polonaise » qu’elle aimait beaucoup et qu’elle voulait me faire découvrir (et peut-être un peu en échange des pots de confitures maison que ma fille lui offrait). Ces cornichons avaient le même goût que ceux de mon enfance ! Enfin, presque, car aucune recette ne pourra jamais égaliser celles de ma mère …
Cette année, l’idée de faire ces cornichons moi-même s’est mise sérieusement à me poursuivre, mais comme je n’ai pas trouvé de minis-cornichons ni dans le commerce, ni sur les marchés, j’ai commencé à me demander si je ne pouvais pas les remplacer par des courgettes. J’ai fais mes recherches et j’ai constaté que ce n’est pas une idée complètement dénuée de sens, car j’ai trouvé un tas de recettes de pickles de courgettes. Bien évidemment, aucune ne m’a semblé aussi séduisante que la recette de ma mère, et c’est donc elle que j’ai choisi de tester. Je n’ai fait que très peu de changements – j’ai ajouté des graines de fenouil et de moutarde (ces dernières améliorent la conservation). J’ai fais un premier essai avec des courgettes très jeunes et avec des bébés-courgettes (ça se trouve parfois) et, deux jours plus tard, j’ai ouvert le premier pot. Je suis ravie du résultat : les courgettes sont croquantes sans être crues, et le mélange d’herbes et d’épices leur va si bien que je suis convaincue qu’il ne faut rien changer. Je pense que la recette sera parfaite aussi pour des échalotes (à tester un autre jour). Ma fille, qui a pourtant moins l’habitude de ce type de préparations de légumes, les a également appréciés, et m’a rappelé de garder un bocal pour l’apporter à sa meilleure amie.



Pickles de courgettes aigres-douces

Pour 1 bocal de 350 ml (multipliez les ingrédients par le nombre des bocaux que vous voulez faire, car c’est dommage de n’en faire qu’un seul) :

Environ 150 g de courgettes bio (les plus jeunes possible),
2 rondelles d’oignon ou 3-4 rondelles d’échalote, préalablement épluché,
40 ml de vinaigre (de vin rouge ou de cidre),
1 c. c. de sel,
1 c. c. de sucre,
5 graines de poivre noir,
1 graine de poivre de Jamaïque,
¼ c. c. de graines de moutarde jaune,
¼ c. c. de graines de fenouil,
Une petite feuille de laurier,
Un peu d’aneth, frais ou séché, feuilles ou efflorescences.

Préparation :

Lavez les courgettes et éliminez leurs extrémités. Détaillez les courgettes en bâtonnets ou en rondelles ; si vous avez pu trouver des bébés-courgettes, gardez-les entières.

Ensuite, vous avez plusieurs options, mais je vous parlerai en particulier de celle que j’ai déjà testée pour mes courgettes :

Disposez les rondelles d’oignon et les épices au fond d’un bocal. Rangez les morceaux de courgettes dessus, en les calant bien. Terminez par l’aneth.

Mettez le vinaigre, le sel, le sucre et 90 ml d’eau (pour le bocal de 350 ml, soit environ un quart de son volume) dans une casserole, puis portez à ébullition. Versez le liquide bouillant dans le bocal et fermez bien : la chaleur aidera à la fermeture hermétique. Ensuite, stérilisez au bain-marie pendant 5 minutes.

Laissez reposer pendant deux jours, en retournant le bocal de temps en temps. Une fois ouvert, vous pouvez gardez le bocal au réfrigérateur pendant deux semaines.

Dans le cas où vous n’avez pas la possibilité de stériliser vos bocaux, la méthode est la suivante :

Mettez le vinaigre, le sel, le sucre, les épices et l’eau (toujours ¼ du volume du bocal) dans une casserole et portez à ébullition. Rajoutez les courgettes, attendez la nouvelle ébullition, puis laissez cuire à feu vif pendant 3 minutes.  Versez encore chaud dans le bocal, fermez bien, retournez le bocal et laissez-le refroidir avec le couvercle vers le bas.
Gardez au réfrigérateur et consommez dans les deux semaines.

4 commentaires:

  1. Recette très intéressante. Ma mère également préparait les cornichons du jardin, et bien entendu je n'ai pas pu poursuivre la tradition, habitant en ville. J'essaierai sûrement. Merci beaucoup. ISCA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sympa de les préparer, au moins pour sauvegarder la recette ! J'ai dû appeler ma mère plusieurs fois pour m'assurer que je n'oublie pas quelque chose ...

      Supprimer
  2. J'aime cette idée d'échange de produits! J'aime aussi beaucoup faire découvrir mes saveurs personnelles à d'autres en échange de produits de leur choix!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...