vendredi 3 janvier 2014

Mon Christmas cake (Gâteau de Noël anglais)



Comme je vous l’ai déjà dit (ici), au début du mois de décembre j’ai préparé mon premier Christmas cake. Je me demandais s’il est trop tard pour vous parler de lui maintenant, après les fêtes de fin d’année (et même avant, car ce gâteau nécessite une « maturation » de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois), mais je n’ai pas assez de patience pour laisser la recette attendre encore une année. De plus, j’avais promis de vous dire si je l’avais réussi. Après le long suspense, l’heure de vérité a sonné le 25 décembre : quel bonheur, mon Christmas cake a été absolument délicieux (bien qu’il soit moins joli que les images que l’on voit d’habitude, à cause de quelques changements dans les ingrédients pour la décoration que j’assume complètement et qui ont ravi ma famille). Tous mes proches l’ont tellement aimé qu’ils ne veulent plus entendre parler d’un autre choix pour le gâteau de nos futures fêtes de Noël. Mais la prochaine fois, je doublerai les doses !

En réalité, cela fait déjà quatre ans que j’envisageais de l’inclure dans la liste de nos préparatifs traditionnels pour les fêtes de fin d’année, depuis le jour où nous l’avons goûté chez nos amis Deborah et Paul. Le Christmas cake de Deborah, d’une saveur divine, était un concentré d’ambiance de Noël, avec son manteau glacé d’un blanc immaculé qui évoquait un paysage enneigé où des miniatures skieurs se faufilaient parmi les miniatures sapins. Deb nous avait raconté qu’elle avait hérité ces figurines de sa grand-mère, avec la bassine pour son Christmas pudding dont elle nous a régalés l’année suivante - et qui est encore plus compliqué à préparer. Elle m’a également prêté le livre de recettes de Noël de Delia Smith d’où venait la sienne, afin que je puisse le consulter à volonté. J’ai comparé ses recettes « classiques » à beaucoup d’autres (qui m’ont surtout rassuré dans mon désir de prendre quelques libertés), mais en fin de compte j’ai utilisé principalement la recette de Pascale Weeks du blog C’est moi qui l’ai fait par rapport à laquelle j’ai fais les modifications suivantes :

 

- J’ai remplacé les figues par des pruneaux, et les pistaches par des noix et des amandes ; - J’ai inclu des dattes dans mon mélange de fruits ; - J’ai omis les écorces d’agrumes et les zestes d’oranges et de citron ; - J’ai utilisé du Rhum (les recettes classiques parlent toujours de « Rhum ou Cognac »), et j’ai ajouté du Grand-Marnier, pour pallier l’absence des agrumes ; - J’ai remplacé le mélange sucre muscovado/Black Treackle (mélasse noire) par la cassonade corsée « La poudre à Maurice » (qui a une saveur très prononcé de mélasse) ; - Je n’ai pas utilisé du papier sulfurisé pour tapisser le moule (oui, c’est possible, mais c’est un peu risqué) ; - J’ai divisé les quantités par deux ; - Je n’ai pas fait un gâteau rond, mais rectangulaire (le Christmas cake est en général rond, mais on peut le contempler sous toutes les formes sur le Net : sapins, boules de Noël, boites à cadeaux, Pères Noël ou même des voitures …) ; - j’ai recouvert le cake de confiture de cerises (dans le souci d’apporter leur goût au gâteau), d’une sorte de « faux massepain » maison (sans blanc d’œuf) et j’ai remplacé la pâte à sucre par du glaçage blanc (toujours sans blanc d’œuf ; c’est moins joli, mais c’est plus prudent ). Et j’ai également préparé mon propre mélange d’épices (les « mixed spices » : recette ici).

 

Christmas cake


Ingrédients :
(Pour un moule rectangulaire d’environ 20 cm de longueur) :

100 g de raisins de Corinthe (6 oz)
100 g de pruneaux (6 oz)
80 g d’abricots secs (4 oz)
80 g de dattes (4 oz)
1 c. à soupe de très bon Rhum (ou de Cognac) + 1 c à s de Grand-Marnier
85 g de beurre mou
90 g de cassonade corsée (ou de sucre de canne roux + 1 c. s. de Black Treacke)
2 petits œufs
90 g de farine (environ 2/3 cup)
1 pincée de sel
1/2 c. à café d’un mélange « épices mélangées » pour Xmas cake
¼ verre de noix grossièrement hachées
¼ verre d’amandes effilées
Un peu de beurre pour le moule

Pour « nourrir » le gâteau :
2 – 3 cuillères à soupe de Rhum (ou de Cognac)

Pour la couverture :
2 - 3 c. à soupe de confiture de cerises (ou d’abricots)
100 g de massepain maison (ou de pâte d’amandes)
100 g de glaçage blanc (ou de glaçage royal, ou de pâte à sucre).

Préparation :
La préparation semble longue et laborieuse (à juste titre), mais comme elle s’étale sur plusieurs jours, elle demande surtout une bonne organisation. Ce qui est vraiment agréable, c’est qu’elle permet de se glisser très tôt et très doucement dans l’ambiance des fêtes, en attendant que la famille se réunisse à Noël !

Le 1er jour (entre 3 et 12 semaines avant Noël) :
Lisez attentivement la recette du début jusqu’à la fin. Cela peut paraître le conseil le plus stupide qui puisse exister, mais cela vous évitera des surprises de dernière minute. Assurez-vous que vous possédez tous les produits nécessaires ou de substitution, sinon, achetez tout ce qui vous manque. Vous pouvez acheter plus tard la pâte d’amande, si vous en utilisez, mais il sera un peu ennuyeux de remarquez son oubli au dernier moment.

Le 2ème jour :

Coupez les raisins, les abricots, les pruneaux et les dattes en dés.

Mettez-les dans un saladier. 

Ajoutez le Rhum et le Grand-Marnier (ou le Cognac), mélangez, couvrez et réservez au moins jusqu’au lendemain (vous pouvez laissez ainsi pendant 3 jours, en mélangeant une fois par jour).

Le 3ème jour :
Beurrez le moule que vous allez utiliser. Si vous avez du papier sulfurisé, chemisez-en le moule, puis beurrez le papier (j’ai fais mon cake dans un moule antiadhésif sans papier sulfurisé, cela a marché, mais c’était assez stressant comme expérience).
Préchauffer le four à 140°.

Dans un saladier, mélangez le beurre mou et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajoutez les œufs légèrement battus et mélangez. Incorporez la farine, les épices, les fruits secs, les amandes et les noix et mélangez à nouveau.
Versez la préparation dans le moule et égalisez la surface.


Enfournez pour 1 h 30 à 2 h, en protégeant la surface d’une feuille en aluminium au cours de la dernière demi-heure. Vérifier la cuisson : un pique en bois inséré au centre du gâteau doit ressortir propre et sec.

Laissez tiédir le gâteau dans son moule pendant 15 minutes, puis démoulez-le sur une grille.

Quand il est refroidi complètement, emballez-le dans du papier sulfurisé, puis conserver-le dans un endroit sec et frais pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
Durant cette période, imbibez 2 ou 3 fois le gâteau de 2 à 3 cuillerées à soupe de Rhum ou de Cognac (le même que vous avez utilisé pour sa confection), en faisant au préalable quelques entailles dans le gâteau à l’aide d’un couteau.

2 jours avant de servir :

Pour préparer le « faux massepain », mélangez au robot 50 g de poudre d’amandes et 50 g de sucre. Ajoutez quelques gouttes d’eau et mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte. Étalez cette pâte (ou la pâte d’amandes du commerce) au rouleau entre deux feuilles de film étirable sur une épaisseur de 0,5 cm, puis détailler un rectangle (ou cercle) de la taille du gâteau.

Faites chauffer la confiture, puis badigeonnez la surface du gâteau avec elle. 

Enlevez la feuille de film étirable supérieure. Retournez le rectangle de « faux massepain » et déposez-le sur le gâteau, puis faites-le adhérer en appuyant légèrement avec les mains. 

Enlevez la deuxième feuille de film étirable.


1 jour avant de servir :
Préparez le glaçage blanc, en mélangeant du sucre glace avec quelques gouttes d’eau (de l’Évian, me rappelle Monsieur D.) Décorez le gâteau avec ce glaçage (ou avec du glaçage royal, ou de la pâte à sucre). 


Vous pouvez ensuite  ajouter d’autres décorations : des figurines, des flocons de neige en pâte à sucre, des perles argentées, etc.

6 commentaires:

  1. Quelle jolie façon de prolonger les fêtes! C'est un délice pour les yeux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour les compliments !

      Supprimer
  2. Magnifique ! C'est la première fois que j'ai envie d'essayer ce gâteau emblématique. Vous m'avez conquise. ISCA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre commentaire me fait un grand plaisir !
      La préparation du Christmas cake est un peu longue, mais j'ai été ravie par le résultat. La saveur de ce gâteau est exceptionnelle !

      Supprimer
  3. Quelle belle entreprise, je salue ton initiative et ton courage! Bravo! J'en profite pour t'envoyer mes voeux pour la nouvelle année et t'annoncer la création de ma page Facebook !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Betty, merci pour tes gentils mots ! Bonne année à toi aussi et mes meilleurs vœux !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...