samedi 11 mai 2013

Paris : Le vignoble de Montmartre



Plus folklorique que vraiment utilitaire, le minuscule vignoble de Montmartre**  était féérique à la fin du mois d'avril. Il ne se visite pas ***: les touristes venant en nombre sont arrêtés par des grillages, qui laissent cependant la possibilité de contempler ce lieu romantique. Des campanules se déversent en cascades bleues sur la muraille en pierres qui fait le charme du vignoble en pente, alors que des tulipes, des muscaris et autres liliacées fleurissent au bout de chaque rangée. Les vignes sont encore dépourvues de feuilles : puisque le vignoble est exposé au nord, le printemps se fait attendre.

L’endroit est d’une telle beauté que j’ai un pincement au cœur. En admirant ce jardin et en essayant de prendre mes photos à travers la grille, je n’arrive pas à m’empêcher de penser à l’image que je me faisais du jardin de roses de la famille de ma grand-mère ; elle me le décrivait comme un petit coin de paradis sur terre, avec des fleurs printanières qui s’épanouissant parmi les rosiers. (Ma grand-mère ne manquait pas d’imagination, mais elle était dotée aussi d’une mémoire infaillible et d’un grand sens d’honnêteté, et je n’ai aucune raison de douter de ses récits ; malheureusement, le jardin a été nationalisé par le « pouvoir du peuple », puis progressivement délaissé comme à peu près tout ce que l’on obtient sans mérite).


Informations (plus) pratiques :
**Le vignoble de Montmartre (ou Clos de Montmartre) a sa raison d’être : auparavant, cette région campagnarde possédait de vastes champs de vignes. A la fin du XIXe, Montmartre a été annexé à Paris et les vignes sont progressivement disparues. Le Clos de Montmartre a été replanté en 1932 de deux milles pieds de vignes, provenant du domaine de Thomery (près de Fontainebleau). Aujourd'hui, il resterait à peu près le neuf-dixième de ces vignes, principalement des cépages de gamay, mais aussi de pinot noir et quelques pieds de sibel, merlot, sauvignon blanc, gewurztraminer, riesling, …
Dans la première quinzaine d’octobre, on organise une grande fête des vendanges. Une fois ramassé, le raisin est vinifié dans les caves de la mairie du 18e arrondissement. La récolte des 1556 m² plantés de vignes donne quelques centaines bouteilles de vin. Ce dernier – qui a évolué, dit-on, vers une boisson « consommable » - est vendu aux enchères pour le bénéfice des œuvres sociales de la butte de Montmartre.

*** L'accès du public est autorisé exceptionnellement pour la « Fête des Jardins », organisée chaque automne par la mairie de Paris.


Clos Montmartre
14-18 rue des Saules (à l'angle avec la rue Saint-Vincent)
75018 Paris

2 commentaires:

  1. Bonjour. Je me suis permise de mentionner ton billet dans le cadre de ma revue de blogs montmartroise : http://www.lulufrommontmartre.com/article-des-blogs-sur-la-butte-36-117837566.html
    J'espère que le lien ainsi que le crédit sur la photo te conviendront. Bonne fin de journée. Lulu
    P.S : Tes photos sont magnifiques et rares !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir pour moi ! Merci de m'avoir informé. Et oui, le crédit sur la photo me convient.
      Merci également pour le compliment, c'est très gentil !
      Bonne semaine,
      Diana

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...